DSCF8966Voilà une trace de notre dernière balade à Opoul-Périllos le 17 avril 2013. Sur cette photo, un tapis de « vesce du bengale » et « colza blanc ».

DSCF8967Un peu plus loin, un iris bleu.

DSCF8968Il se trouve là, perdu au bord de la route, dans de la terre de remblai.

DSCF8969Ici, des « Aphyllanthes monspeliensis (aphyllanthe de Montpellier). Le mot “aphyllanthe” signifie “fleur sans feuilles”. C'est en effet l'apparence que présente cette plante, appelée aussi “œillet bleu de Montpellier” ou encore “bragalou”. C'est la seule espèce appartenant au genre Aphyllanthes, lui-même seul membre de la famille des aphyllanthacées, de création récente (l'aphyllanthe était autrefois classée dans les liliacées). 

 

DSCF8970C'est une plante vivace formant de petits buissons de longues tiges nues (de 20 à 30 cm) semblables à des joncs, poussant souvent sur un substrat calcaire, dans des lieux arides et rocailleux. Les feuilles se réduisent à des sortes de gaines à la base des tiges. Chaque tige porte en général une seule fleur, de couleur bleue, composée de six tépales (trois pétales et trois sépales de même forme et de même couleur) portant chacun une strie centrale plus foncée. Les fleurs ont à leur base de petites bractées écailleuses. Le fruit est une capsule à trois graines noires. Elle fleurit d'avril à juin. Nom catalan : jonça.

DSCF8971À ma grande surprise, voici un tapis de Tulipa sylvestris subsp. australis (tulipe méridionale).

DSCF8972C'est une petite tulipe poussant au début du printemps dans les prés secs et les lieux caillouteux, sur sol calcaire.

DSCF8973Ses feuilles sont peu nombreuses, étroitement lancéolées ou linéaires.

DSCF8974 Ses fleurs sont jaunes, les tépales étant colorés de rouge sur leur face externe. Nom catalan : tulipa salvatge.

DSCF8975Voici un “Ophrys”, ils sont très nombreux dans les environs.

DSCF8976Sous la petite pinède passent les rais du soleil.

DSCF8977À gauche, une touffe de Thymus vulgaris (thym commun, farigoule), et, à droite, des Muscaris neglectum (muscari à grappe, muscari négligé). Le Muscari fleurit dès le mois de mars en grappes bleues, violettes (parfois noirâtres ou blanches). Il porte à son sommet des fleurs stériles un peu plus pâles. Noms catalans : allassa blava, calabruixa de quaresma, calabruixa petita.

DSCF8978Les Corbières et le château d'Opoul-Périllos, tout à gauche.

DSCF8979Les Corbières, toujours, et son parc d'éoliennes.

DSCF8980À nouveau des “Aphyllanthes monspeliensis” (aphyllanthe de Montpellier).

DSCF8981Dans le fond, Opoul-Périllos caché au pied du Château.

DSCF8982Ici, c'est un Muscari à houppette.

DSCF8983Quartz ? Calcite ? Gypse ?...

DSCF8984 Quartz ? Calcite ? Gypse ?...

DSCF8985Quartz ? Calcite ? Gypse ?...

DSCF8986Quartz ? Calcite ? Gypse ?...

DSCF8987Quartz ? Calcite ? Gypse ?...

DSCF8988Quartz ? Calcite ? Gypse ?...

DSCF8989Quartz ? Calcite ? Gypse ?...

DSCF8990Quartz ? Calcite ? Gypse ?... Qui pourrait me dire ce que c'est ? Si quelqu'un sait, j'aimerais savoir.

DSCF8991De magnifiques vignobles,

DSCF8992tout juste en bourgeons.

DSCF8993Le cynorrhodon ou cynorhodon est la baie de l'églantier.

DSCF8994Le cynorrhodon est appelé vulgairement “gratte-cul”, car il fournit du poil à gratter. Le cynorrhodon est parfois aussi appelé “gousson”.

DSCF8995Vue sur le Moli Veh.

DSCF8997Puis à l'opposé, Opoul-Périllos, entre vignoble et château.

DSCF8998Seule, immaculée, une coquille d'escargot blanc, un Hélix.

DSCF8999Puis sur le retour,

DSCF9001toujours au loin, notre belle Opoul-Périllos.

DSCF9002et La Bassa, tout en bas du village d'Opoul-Périllos.

canelle

17.04.2013